JoomFish language selector

English (UK)Français (FR)
 

 

Préface

 

 

Le 30 décembre 1988, après dix années passées au sein du 1°Wing de Chasse Tout Temps, comme on l'appelait encore à cette époque, je franchissais pour la dernière fois la porte du hangar de maintenance H2 ;  hangar abritant l'escadrille Intervention F-16.

Durant ces dix années passées sur la base de Beauvechain en tant que sous-officier de carrière technicien, j'ai exercé la fonction de spécialiste moteur sur un des avions de chasse les plus sophistiqués de son époque :
Le Lockheed Martin F-16, qui s'appelait encore jusqu'en 1993 : General Dynamics F-16.

C'est une période de ma vie que je peux difficilement oublier, tant elle a été riche en enseignements, tant sur le plan professionnel que sur le plan des rapports humains. En effet, qu'est ce qu'un jeune sous-officier de 20 ans pouvait rêver de mieux que de commencer sa jeune carrière de technicien sur un avion tel que celui-là.

Je dois préciser qu'au mois de septembre 1979, lorsque ma promotion fais mutation de l'École Technique de la Force Aérienne à Saffraanberg vers le 1Wing, celui-ci n'a à son inventaire que moins d'une dizaine de F-16, son premier avion, qui est également le premier F-16 sorti d'une chaîne de montage européenne (SABCA- SONACA) lui a été livré le 26 janvier 1979. (FB-01).
Les suivants sont délivrés au rythme de un à deux exemplaires par mois. 

View the embedded image gallery online at:
http://sergebonfond.be/index.php/pre#sigProGalleria49a9168548

 

Deux escadrilles constituent le 1er Wing de Chasse, le 350 Fighter Squadron est à ce moment, du point de vue OTAN toujours opérationnel sur F-104G, tandis que la 349 a d'ores et déjà dit adieu au Starfighter et entame sa reconversion sur F-16. Elle deviendra le 31 décembre 1980 la première escadrille opérationnelle sur cet avion en Europe.

Le personnel technique clé, chargé de la réception et de la mise en oeuvre des premiers avions, est initialement constitué d'un groupe de 45 techniciens, dont 4 officiers, qui ont été formés outre-Atlantique pendant le deuxième semestre de 1978.

A Beauvechain, la formation des techniciens est assurée par un cadre d'instructeurs fort de 2 officiers et de 20 sous-officiers ayant été entraînés aux États-Unis dans le cours du premier semestre de 1978.
Après six mois passés à la rédaction des syllabus, ils ont entamé dès janvier 1979 la conversion du personnel technique du 1Wing. 

 

 

 
 
 
 
 

Copyright © 2012 sergebonfond.be