Catégorie : Histoire
Affichages : 43946
Imprimer

 

 

 

Beauvechain : 1950 -1955.

 

1950

 

- 31 Mars 1950 : Le Capt Jean Mascaux, CO du 4 Sqn est surpris par le mauvais temps ; son Meteor F4 (EF40 SV-Z) heurte le sommet d'une colline au cours d'une navigation à basse altitude dans la région de Bad-Bodendorf dans le secteur d'occupation française en Allemagne.
Le Capitaine Aviateur Jean Mascaux était né à Ixelles le 02 Avril 1915.
 

- 8 Avril 1950 : Le commandement du 4 Sqn est repris par le Capt A. Van Eeckhoudt. 

 

- Début 1950 : La conversion de l'escadrille 350 étant terminée, le Maj Guy de Patoul reforme au sein de son escadrille un peloton acrobatique sur Meteor F4.

Dès 1949, il a en effet constitué la première patrouille accrobatique du 350 Sqn sur Spitfire XIV, et enthousiasmé le public à Evere (12 Juin 1949), Auxerre et Vichy.
Le peloton est constitué de 2 sections de 3 avions travaillant de façon synchronisée et d'un avion solo.
 

Maj   Guy de Patoul 350 Sqn - CO   Section I Leader
Lt Tony de Maere 350 Sqn Section I Nr.2
Lt Albert    Procureur   350 Sqn Section I Nr.3
           
Lt Yves Bodart 350 Sqn Section II    Leader
Lt Paul Dewulf 350 Sqn Section II Nr.2
Sgt Harry Saeys 349 Sqn Section II Nr.3
           
Lt Roger Delelienne    4 Sqn Solo  

 

 

 

 

 

 

 


- 11 Juin 1950 : Meeting international aérien à Orly

Meeting Orly 19500611

Le "Peloton acrobatique" de l'escadrille 350 est désormais prête à rivaliser avec les formations étrangères.
Elle se présente pour la première fois en public lors de la "Fête Nationale de l'Air" qui se tient à Orly le week-end du 11 Juin 1950.

Le peloton est constitué de deux équipes de trois et d'un acrobate solo. (Lt Roger Delelienne)
Le premier "Vic" se compose du Major de Patoul, du Lt Albert Procureur comme N° 3, et du Lt Tony de Maere d'Aertrijcke comme N° 2.
Le Lt Yves Bodart "leade" le deuxième Vic, entouré du Lt Paul Dewulf et du Sgt Harry Saeys

 

26 Juin 1950 : Meeting international aérien à Deurne (Antwerp)

Le peloton accrobatique du Maj Guy de Patoul représente à cette occasion la Force Aérienne Belge.



- 21 Juillet 1950 : Veille du retour du Roi Léopold, 24 Meteors du 1Wing, conduits par le Lt.Col Donnet survolent la revue des troupes qui a lieu à l'Esplanade du Cinquantenaire en présence du Prince Régent Charles.

 

- 4 Août 1950 : Le Capt Léon Divoy devient le nouveau CO du 349 Sqn.
 

- 24 Août 1950 : Le Prince Royal Baudouin (*) est invité par le Lt Col Donnet (Commandant de Groupement des Opérations) à rendre visite à la Force Aérienne qui effectue ce 24 août un exercice de défense aérienne. La visite débute à Evere par le centre de contrôle et est suivie par le 1Wing de Beauvechain, où le Prince est accueilli par son Chef de Corps, le Maj Albert Van de Velde.

(*) Le Roi Léopold III accompagné du Prince Baudouin et du Prince Albert, rentrent de captivité le 22 Juillet 1950.
Suite aux violentes émeutes que déclenchent le retour du Roi, dès le 1er août le Souverain cède ses pouvoirs à son fils, le Prince Baudouin, Duc de Brabant, qui devient Prince Royal.
Le Roi Léopold III abdiquera officiellement le 16 Juillet 1951.




- 25 - 26 - 27 Août 1950 : Excercice "Cupola"

L'exercice Cupola est mis en place afin de tester les capacités des pilotes de chasse issus des pays signataires du traité de Bruxelles, à savoir l'Angleterre, la France, la Hollande, la Belgique et les Etats-Unis à défendre impartialement la Belgique, la France et les Pays-Bas. 

 

 

 - 14 Octobre 1950 : Durant l'exercice "Emperor", un Mosquito du 10 Sqn (MB18 ND-I) en vol de nuit entre en collision avec un Wellington T.10 (RP320) de la N°2 Air Navigation School RAF (Thorney Island) près de Birchington dans le Kent.

Le Capt Christian Henrard et son navigateur, le Sgt Jozef Tytgat s'écrasent en mer à 5 miles au nord de Margate.

Le Wellington s'écrase pour sa part non loin de Reculver. Son équipage était constitué de :

Sgt.Allan Warboys

F/Sgt. Arthur Gordon Goodfellow

Off/cdt.Frederick George Marshall

Off/cdt.Alister MacIntosh Dougall

Sgt.George Stanley Stansby

 

- Novembre 1950 : Réception des premiers Meteor F8 par le 350 Sqn.

La 350 est la première escadrille de la Force Aérienne à être équipée du Meteor Mk.8, plus puissant que le Mk.4 et désormais équipé d'un siège éjectable.
Les premiers Meteors sont tous ex-R.A.F. Les numéros de série vont du EG201 au EG223.
A noter que le serial number est appliqué de la même manière que sur le Mk.4, c'est à dire à l'arrière du fuselage. Il sera plus tard relocalisé au bas de la dérive.


 

- 17 Novembre 1950 : La 4ème Escadrille fête son premier anniversaire.

- 19 Décembre 1950 : Le Général Dwight D.Eisenhower devient le premier SACEUR (Supreme Allied Commander Europe)  du SHAPE (Supreme Headquarters Allied Power Europe)

Suite au déclenchement de la guerre de Corée du 25 Juin, où les forces coréennes du Nord, appuyées par la République Populaire de Chine et l'Union Soviétique on franchi le 38ème parallèle, envahissant dès lors la Corée du Sud appuyée de son côté par les Etats-Unis ; l'OTAN redoute que l'Europe soit confrontée à une menace similaire au sein de l'Allemagne divisée.
Les nations constituant l'alliance conviennent de renforcer leurs défenses et d'entamer la création d'une structure de commandement militaire de l'OTAN intégrée au sein de l'Europe.
Le premier Commandant Suprême des Forces Alliées en Europe est nommé par le conseil de l'OTAN le 19 Décembre 1950.

 

 - Décembre 1950 : Le 10 Sqn termine l'année avec 1160 hrs de vol à son actif.
 

- La base en 1950

 

1951

 

- 15 Février 1951 : Le Lt Roger Delelienne, de la 4ème Escadrille rentre d'une mission en haute altitude avec le moteur droit coupé. 

Son Meteor F4 (EF46 SV-M) passe sous la vitesse minimale de décrochage durant le circuit d'atterrissage et s'écrase sur une maison du village de "La Bruyère".

 

- 25 Avril 1951 : Le Capt Robert Bladt prend le relais du Maj de Patoul à la tête de la 350ème Escadrille

 

- 08 Mai 1951 : Le Général Dwight D.Eisenhower visite le 1Wing de Chasse.

Suivant sa nomination au poste de Commandant Suprême des Forces Alliées en Europe (SACEUR) le 19 Décembre 1950, le Gen Eisenhower prend ses fonctions à Paris dès le 1er Janvier 1951.
Le quartier général temporaire du SHAPE est situé au sein de l'Hôtel Astoria, au centre ville, tandis que des installations permanentes sont en cours de construction à Rocquencourt.
Dès le mois d'Avril, le Gen Eisenhower entame une tournée d'inspection des Forces Alliées en Europe. Il débute le 12 Avril par une visite du 86th Fighter-Bomber Wing stationné à Neubiberg Air Base en Bavière.

Ce 08 Mai 1951, jour du sixième anniversaire de la capitulation de l'Allemagne (V-E Day), le Général visite les 1Wing et 2Wing de notre Force Aérienne.
Il est accueilli à Beauvechain par le Lt Col Joseph Renier, Chef de Corps du 1Wing.

  

  

Juillet 1951 : Réception d'une deuxième commande de quatre Meteor T7. Les numéros de série vont de ED4 à ED7. Une troisième commande de cinq avions (ED8 à ED12) sera réceptionnée à partir de Février 1953.
L'arrivée du Meteor F8, techniquement plus avancé que le Meteor F4, rend inévitablement ce dernier obsolète. Vingt Meteor F4 vont dès lors être converti par Avions Fairey en Meteor T7 à partir de 1952. Les sections centrale et avant du fuselages sont fournies par Gloster.
Les numéros de série vont de ED13 à ED32.

 11ème Escadrille de Chasse de Nuit


- 1er Juillet 1951 : Création de la 11ème Escadrille de Chasse de Nuit


Initialement : Mosquito NF30, ensuite : Meteor NF11  - Squadron code : KT - Insigne : La Chauve-souris.

Insigne 11eme Escadrille02

Une chauve-souris aux ailes noires posée sur un triangle jaune.

 

L'escadrille est placée sous le commandement du Major Albertus Vandenbossche.
Les seize Mosquitos NF30 restant sur les vingt-deux livrés jusque là, sont répartis entre la 10ème et 11ème escadrille.
Certains Mosquitos perdent leur squadron code ND et sont sésormais identifiés KT.


13 Octobre 1951 : La 350ème Escadrille est en campagne de tir à Coxyde. 

- 20 Décembre 1951 : Le Sgt Herman Meys et l' Adj Paul Dechamps, tout deux pilotes du 349 Sqn se percutent dans le ciel de Namur durant un "break".
Les deux Meteor F4, le EF35 MN-A (350 Sqn) ainsi que le EF2 GE-B s'écrasent entre Namur et Saint-Gérard. Il n'y a malheureusement pas d'éjection. 
 

 

1952

- 24 Février 1952 : Le Spitfire XIV (RM764 SG-38) de Jean Rigole, commandant en second de l'Escadrille Auxiliaire, s'écrase peu après le décollage dans le bois de Beausart. Une cause technique est suspectée, l'avion venait de sortir d'inspection.
 

- 2 Mars 1952 : Le Capt Jan Mathijs prend la relève du Capt Léon Divoy aux commandes du 349 Sqn.


 

- 10 Avril 1952 : Deuxième coup dur pour l'Escadrille Auxiliaire ; le Capt André de Bie, commandant en second lui aussi perd le contrôle de son Spit XIV lors d'un vol en altitude, probablement suite à un problème d'alimentation en oxygène.
 

- 28 Avril 1952 : Le Lt Jacques Lauwers du 349 Sqn sort de piste avec le premier Meteor F4 du 1Wing (EF1 GE-S)
Dès le mois suivant, l'avion est envoyé en réparation à Gosselies, mais il est déclassé.

  

Les Acrobobs 

         

- 18 Mai 1952 : Le Capt Robert "Bobby" Bladt, CO du 350 Sqn depuis le 25 Avril 1951 présente officiellement la toute première patrouille acrobatique de la Force Aérienne au public belge lors du meeting de Gosselies. Sa formation de quatre Meteor F8  est appelée : Acrobobs.(*)

(*) Acrobobs venant de : Acro  Bobs (de Bobby). Initialement Acrobob-Boys puis ensuite Acrobobs.

Les pilotes sont inialement : le Capt Robert Bladt, (Leader) le Lt Bill Ongena(Ailier gauche) le Capt Paul Dewulf, (Ailier droit) et le Lt  Ivan Deprins (Charognard). Le Lt Pierre Tonet remplacera le Capt Dewulf à partir de 1954.  

Cette formation est très rapidement reconnue comme une des meilleures patrouille acrobatique européenne. Dès le 6 Juillet suivant, elle se classe première au concours d'acrobatie pour patrouille se déroulant à Lyon, devançant à cette occasion la 3ème Escadre de Reims évoluant sur F-84G Thunderjet,  la 2ème escadre de Dijon sur Vampire FB.5, une équipe de la RAF sur Vampire, et les célèbres Skyblazers de l'US Air Force sur Thunderjet F-84E. 


En Octobre 1952, le Capt Bobby Bladt doit se séparer de ses coéquipiers de la 350 pour aller rejoindre Coxyde en tant que moniteur. La Force Aérienne connait à ce moment un besoin urgent d'instructeurs, et Bobby, est un ancien moniteur au sein de la RAF.
Néanmoins, au printemps 1953, il a la surprise d'y voir arriver un à un ses anciens ailiers, devenus moniteurs à leur tour.
Pendant ce temps, la Hollande invite la Force Aérienne Belge à se faire représenter par un peloton acrobatique au meeting OTAN qu'elle organise à Soesterberg le 18 Juillet 1953.
Il est donc décidé de reconstituer le peloton à Coxyde, et l'entrainement reprend vers la mi-mai.
C'est à ce moment que Pierre Tonet, alors sergent pilote devient réserve. 

 


La patrouille effectuera sa dernière présentation à Brustem le 11 octobre 1956 à l'occasion du 10ème anniversaire de la Force Aérienne, et ce en la présence de SM le Roi Baudouin.

En 1957, le Maj Bladt  donnera naissance à une seconde patrouille : les Diables Rouges.


- 30 Juin 1952 :  Atterrissage court pour le EF22 GE-A du 349 Sqn.
 Le pilote se pose avant le seuil de piste, et endommage le train d'atterrissage, ainsi que la partie arrière du fuselage. L'incendie qui prend naissance au moteur droit détruit toute possibilité de réparation.

 

- 06 Juillet 1952 : Meeting National de l'Air à Lyon-Bron. 

Meeting Lyon 19520706La patrouille du Capt Robert Bladt, les "Acrobobs", se classe première au concours d'acrobatie pour patrouille se déroulant à Lyon.
Elle devance à cette occasion la patrouille de quatre F-84G Thunderjet  de la 3ème Escadre de Reims,  la 2ème escadre de Dijon sur Vampire FB.5, une équipe de la RAF sur Vampire, et les célèbres Skyblazers de l'US Air Force sur Thunderjet F-84E.  
 

 

- 11-12-13 Juillet 1952 : Premier grand meeting aérien de l'OTAN à Melsbroek.

Les premiers membres signataires du traités (*) participent pleinement à l'évènement, mais sont également présentes, des délégations venant d'Italie, du Danemark et de la Norvège ; ces pays ayant été invités à rejoindre l'OTAN dès 1949.

(*) Angleterre - France - Belgique - Luxembourg - Hollande - Etats-Unis - Canada. 

Meeting Melsbroek 19520712

Les festivités ont débutés dès le vendredi par des activités et présentations diverses d'hommes et de matériel au sol.
Le meeting aérien débute le dimanche en début d'après-midi, après l'arrivée de SM le Roi Baudouin, qui est accompagné du Gen Lucien Leboutte, Chef d'Etat Major de la Force Aérienne,

A cette époque, l'entrainement opérationnel des jeunes pilotes se fait toujours sur Spitfire, et il y a tant d'accidents que la presse s'en mèle et demande des explications.
L'état-major décide en conséquence d'ouvrir le grand meeting de l'OTAN par une démonstration acrobatique sur Spitfire, afin de prouver ce qu'il est capable de réaliser, et d'encaisser sans mal.
La démonstration est confiée au Capt Tony de Maere d'Aertrijcke qui évolue sur un Spitfire XIV du 31 Sqn (10Wing), le SG-103 8S-E.

Le Capt Yves Bodart est lui chargé de dévoiler les possibilités du Meteor IV.

Sa démonstration est constituée d’une succession de passages au ras des marguerites, suivis de virages serrés et différents loopings.
Le point fort de son programme étant le moment où il effectue un virage sur l’aile au pied même de la tribune royale.

C'est à l'occasion de ce meeting qu'est présenté au public belge, un des chasseurs le plus rapide du monde ; le Hawker Hunter est présenté ici par le Squadron leader Neville Duke, pilote d'essai de la firme Hawker Aircraft Ltd.
Au cours de cette présentation, deux détonations violentes sont entendues pour la première fois en Belgique, il s'agit du double bang supersonique émis par le Hunter qui prouve ainsi son aptitude à franchir le mur du son.


 

- 25 Juillet 1952 : Le premier Gloster (Armstrong Withworth) (*) Meteor NF11 d'une commande de 12 exemplaires est livré à la 10ème escadrille de Chasse de Nuit.

Le EN1 (RAF serial WD726) est suivi du EN2 (WD775) et du EN3 (WD777) qui sont livrés à la 10ème Escadrille le 30 Juillet.

 


Les premiers NF11 portent ainsi le code ND, mais sont très rapidement transférés à la 11ème Escadrille (Code KT), la 10ème volant alors exclusivement sur Mosquito NF30.
Les numéros de série vont de : EN1 à EN12. 

Dès ce moment, la carrière des "Mossie" se ralentit, tous les rescapés sont placés à la 10ème Escadrille.
Cela ne vaut plus la peine de modifier l'immatriculation des avions de KT en ND. Certains Mosquito voleront jusqu'à la fin de leurs jours avec le code KT- à la 10ème Escadrille.

 

(*) La société Armstrong Whitworth, partenaire de Gloster, converti en septembre 1949 un Meteor T7 (VW413) en chasseur de nuit.
Le premier prototype (WA546) vole le 31 Mai 1950 ; le premier modèle de série (WD599) est livré à la RAF le 20 août 1951.

 

- 05 Août 1952 : Réception officielle des Meteors NF11

 

- Août 1952 : 349 & 350 Squadron déménagent du sud de la base vers le nord.

 L'escadrille 350 quitte le sud de la base et son hangar C3 et s'installe dans le tout nouveau hangar H2, tandis que la 349 abandonne le C7 pour le H11.
 Les deux hangars C3 et C7 désormais disponibles sont mis respectivement à la disposition de la 10ème et 11ème escadrille de chasse de nuit. 


- 22 Août 1952
:  Le 1Wing réceptionne trois Meteors NF11 supplémentaires.

Ils s'agit des avions portant les numéros de serie RAF : WD728 - WD729 - WD730 et sont immatriculés respectivement EN4 - EN5 - EN6.
Ils recoivent très rapidement le squadron code de la 11ème escadrille, KT-N - KT-S - KT-W.


- Septembre 1952
: L'Escadrille Auxiliaire abandonne le Spit XIV pour le Meteor F4, en réalité les avions de la 4ème Escadrille

 

- 18 Octobre 1952 : Le Capt Herman "Johnny" Kreps devient le nouveau CO du 350 Sqn.

Le Capt Kreps succède à "Bobby" Bladt parti renforcer l'effectif des moniteurs de l'Ecole de Chasse à Coxyde.

La composition du 350 Squadron à cette époque (**) est la suivante :

(*) Le Capitaine Kreps fait partie des pilotes qui se sont évadés vers l'Angleterre au début du conflit. Il recevra la DFC (Distinguished Flying Cross) en récompense des services rendus.
Il effectuera le premier vol d'un Fouga Magister (MT-1) le 23 janvier 1960 à Kamina. (République démocratique du Congo)
Il se tuera le 20 Juin 1963 dans des circonstances particulières aux commandes d'un C-119 (CP45), au cours d'une mission de parachutage en Allemagne.

(**) Composition prise en Mai 1953.

- 05 Décembre 1952 : Heavy Landing pour le Mosquito MB-19 de la 10ème Escadrille.
Suite à un problème de pression hydraulique sur le système de freinage, le train gauche rentre, et le MB-19 fini sa course au bout de la piste 04.
Le Capt Albert Van Hamme ainsi que son navigateur, le Sgt Richard Van de Kelder sont indemnes.

 

1953

 

- 2 Février 1953 : Le SLt Jean "Mathi" Dirckx (349 Sqn) et le SLt Robert Janssens (350 Sqn) sont pris dans un orage à  la verticale de la base, et entrent en collision. 
Le Meteor F4 (EF26 GE-Q) de "Mathi" part en vrille et s'écrase à Opvelp, tandis que le Meteor F8 (EG203 MN-I) de Robert s'écrase dans les environs de la base.
Mathi était arrivé à la 349 six mois plut tôt !


 

- Février - Mars 1953 : Réception des premiers Meteor F8 par la 349ème Escadrille.

La majorité des avions réceptionnés par la 349ème Escadrille,  et par la 4ème Escadrille sont assemblés à l'usine Avions Fairey de Gosselies.

La SA Avions Fairey reçoit initialement une commande pour 67 Meteor F8 qui vont être assemblés en deux étapes à partir de sous-ensembles fournis par la société Fokker (Nr de série EG-151 à EG-180) et par la société Gloster (Nr de série EG-224 à EG-260)
Les essais et les tests seront réalisés à Gosselies.
Ses bâtiments ont énormément souffert de la guerre et Fairey ne dispose pas à cette époque de halls d'assemblage suffisamment vastes. C'est pour cette raison qu'à partir du EG-234, jusqu'au EG-260, l'assemblage final de l'avion ainsi que les tests s'effectuent à la base de Beauvechain.
Le transfert de Gosselies vers Beauvechain du fuselage avec la partie intérieure des ailes déjà montée se fait de nuit par la route.
L'avion est pris en remorque sur son propre train d'atterrissage par un tracteur militaire. Du personnel "Fairey" achève le montage final dans les hangars de maintenance de la 350ème Escadrille.
 
 
D'autres avions destinés au 7 Fighter Wing de Chièvres ou encore au 13 Fighter Wing de Brustem seront construits dans les usines Fokker en Hollande, ou à l'aide de pièces fournies par Fokker à l'usine Avions Fairey de Gosselies.
Les moteurs Rolls-Royce Derwent VIII sont construit sous licence par la Fabrique Nationale (FN).

- Avril 1953 : Réception des Meteor F8 par la 4ème Escadrille.

 

- 27 Avril 1953 : Premier crash d'un Meteor NF.11.

Le Meteor NF11 EN7 KT-X s'abime à Wevelgem. L'équipage, composé de Willy Van de Perre (Pilote) et de Marcel Lemaire (Nav) s'en sort indemne. 
Un problème d'alimentation en carburant sera déterminé comme étant à l'origine de l'accident.



(Voir dans les appendices pour un récit complet de l'incident)
 

04 Septembre 1953 : Réception du dernier Mosquito NF30 par la 10ème Escadrille.
Après une révision complète complète chez Fairey Aviation à Ringway (Manchester) le MB-24 est réceptionné par le 10 Sqn occupant désormais le hangar C3, libéré depuis peu par le 4Sqn et 350 Sqn.

pdf 239.2 10 Sqn Ground-crew & Mosquito NF30 
pdf239.1 10 Sqn Ground-crew & Mosquito NF30 

- 15 Décembre 1953 : Leader d'une formation de deux Meteor F8, le Sgt Mathieu Penders (349 Sqn) effectue une manoeuvre violente et entre en collision avec son ailier le SLt Marc Desender (349 Sqn).
Le SLt Desender parvient à s'éjecter de son Meteor (EG231) tandis que le Sgt Penders et son Meteor F8 (EG232 GE-Y) s'écrasent à Rève, près de Houtain-le-Val.
 

- Décembre 1953 : Le Wing boucle désormais l'année avec un plan de vol évoluant entre 12.000 et 13.000 hrs de vol ; certains pilotes ont à leur actif jusqu'à 250 hrs, alors que la durée moyenne d'une mission ne dépasse pas une heure. 
 

 - 1953 : Le 1 Wing de Chasse de Jour adopte le Loup comme emblème. Le badge qui s'en suit représente une tête de loup bleu clair à la langue rouge flanquée de deux ailes blanches sur un fond bleu foncé ; le tout bordé d'un liseré de couleur rouge.

Insigne1wingLeLoup02 

 

1954
 

 

 - 1954 : Un accord est passé avec les autorités britanniques. Il autorise la Force Aérienne à s'entrainer aux exercices de tirs au large de l'île de Sylt (Frise septentrionale - Allemagne) au départ de la "Royal Air Force Station - Sylt", non loin de la ville de Westerland.
 Les exercices se sont déroulés jusque là (dès 1947) à Koksijde, ou à Leeuwarden.

 

- Mars 1954 : Le Capt Jan Mathijs (CO 349 Sqn) encadré de ses deux "Flight CO" (Capt Desmet & Capt Debacker) pose en compagnie de ses pilotes.

Certains d'entre-eux dont l'Adj Roger Croes, le SLt Marcel Baikry, le SLt Pierre Wauters et le Capt Paul Debacker ont tout récemment rejoint l'escadrille. (Janvier/Février 1954)

 


- 28 Mai 1954 : Le Sgt François "Sus" Hoes (350 Sqn) déclasse son Meteor F8 EG210 MN-D à l'atterrissage lors de son vol en solo. (voir détail dans les appendices)

 

 

- 12 Juillet 1954 : Aterrissage forcé du Meteor NF11 EN-4 KT-N (11ème Escadrille)

Durant une période de tir air-air à Sylt, une faute de navigation de la part de la station radar oblige le pilote en manque de carburant à faire un atterrissage forcé à Døstrup, dans la région sud du Danemark (Syddanmark)
L'équipage, composé du 1Sgt Georges Thirion ainsi que du SLt Georges Thiry (Nav) sont indemnes, mais l'avion est déclassé.

 

- 27 Juillet 1954: Le Hawker Hunter est choisi pour rééquiper nos escadrilles de Chasse de Jour et remplacer le Meteor F.8.
Un contrat d'acquisition de 112 Hunters Mk.4 est signé par le gouvernement belge, dont 41 Mk.4 constitueront l'effectif du 1Wing. il est suivi fin 1954 d'une seconde commande de 144 Hunter Mk.6, version plus performante grâce à un moteur Avon plus puissant (4540 kg de poussée contre 3435 kg pour le Mk.4), et une aérodynamique améliorée.

Précédemment, une équipe d'évaluation composée du Maj Remi Van Lierde, du Capt Yves Bodart, et de Marcel Mullenders, a testé differents types d'avions, dont le Canadair Sabre, le Dassault Mystère IVA et le Hawker Hunter Mk 1.
Le 19 Novembre 1953, lors de leur instruction initiale à Dunsfold, les Maj Van Lierde et Capt Bodart sont devenu les deux premiers pilotes belges à passer Mach 1.

Deux tiers de la commande concerne la société Avions Fairey de Gosselies qui sera chargée d'assembler les éléments principaux fournis par Fokker, tandis que la S.A.B.C.A. (Société Anonyme Belge de la Construction Aéronautique), assemblera le tiers restant, mais sera également chargée de la fabrication des ailes et des trains d'attérrissage.
Les moteurs Rolls-Royce Avon destinés aux Hunters belges et hollandais seront exclusivement assemblés par la Fabrique Nationale (FN) de Herstal.

 

- Septembre 1954 : Le CO Herman Kreps pose une dernière fois avec son escadrille au complet devant un des derniers Meteor F8 (EG-104 - MN-Y) réceptionnés par l'escadrille 350.

Les deux derniers pilotes ayant rejoint le squadron en juillet sont le SLt Edgard Salteur (#1) et le  Sgt Theo Blomme (#12)
Le Sgt André Wouters (#15) va quitter l'escadrille à la mi-octobre,  le Sgt Jacques Backelandt (#14) et le SLt Willy Baert (#10) à la mi-novembre.
Le CO Kreps laissera le commandement de l'escadrille au Maj Remacle le 02 Février 1955.

- 20 Septembre 1954 : L'Adj Henry du Roy de Blicquy du 4 Sqn et son Meteor F8 (EG251 SV-E) precutent le sol à Kumtich (Tirlemont) lors d'un exercice "Tail Chase".


- 01 Novembre 1954 : Le Maj Marcel Desmet devient le nouveau patron de la 349, tandis que le Capt Jan Mathijs s'en va prendre d'autres fonctions au QG du Groupement OPS.

 

- 25 Novembre 1954 : Le Chef de Corps du 1Wing, le Lt Col Ch Roman et son navigateur, le Capt Jean-Louis de Norman et d'Audenhove (10 Sqn) se tuent au cours d'un vol de nuit sur Meteor NF11 (EN9 KT-Z) suite à la perte de leur canopy.

Voici ce que nous apprennent les journeaux de l'époque :

"Jeudi soir vers 21h15, un chasseur de nuit de type Meteor NF-11 de la base de Beauvechain, s'est écrasé sur une ferme du hameau de La Houssière, près de Braine-le-Comte.
La ferme prit feu directement, le fils de l'agriculteur et les deux aviateurs trouvèrent la mort.
Le pilote de l'avion était le Lieutenant Colonel Aviateur Roman, 45 ans, commandant la base de Beauvechain. Il pilotait le Meteor.
Son passager navigateur-radar, le Capitaine Aviateur de Norman et d'Audenhove, 29 ans, était originaire de Schaerbeek.

Les victimes sont deux aviateurs renommés :

- Le Lt Col Roman, est né à Lessines le 28 Septembre 1909.

Il s'engage le 28 Décembre 1928 dans l'aviation militaire en qualité d'élève pilote. Il est breveté en Novembre 1930, et à sa sortie de Wevelghem, il est affecté en qualité de sergent pilote à la troisième escadrille d'observation stationnée à Gossoncourt, il vole sur Fairey Fox. Quittant Gossoncourt, Roman fait alors un stage à l'Ecole d'Aéronautique et s'inscrit ensuite au cours de moniteur, il est breveté en Mars 1940.
L'invasion allemande déferle sur notre pays au moment où il excerce ses fonctions. Blessé grièvement au cours d'un atterrissage de fortune le 11 Mai 1940, il est dirigé vers la France où l'armistice le surprend alors qu'il achève à peine sa convalescence.
Il parvint à s'évader, et arrive en Grande-Bretagne le 18 Juin 1940. Le 05 Août suivant, il est désigné pour le No.236 Squadron du Coastal Command, unité spécialisée dans la surveillance et protection des côtes anglaises, et participe dès lors à la Bataille d'Angleterre sur Blenheim IV.
Engagé dans la R.A.F. en tant que Pilot Officer, Roman est nommé Flying Officer le 12 Juillet 1941, et est affecté à la défense du Middle East. L'escadrille de Beaufighter à laquelle il apartient (272 Sqn) participe aux opérations en Crète et en Egypte, ainsi qu'à la protections des convois en Méditerannée.
En Mars 1942, il termine son premier tour d'opération et reçoit la "Distinguished Flying Cross" pour sa conduite courageuse à Malte en 1942 en tant que chef du détachement belge.
Le 22 Juillet 1944, son second tour d'opération étant terminé, il reçoit la "Distinguished Service Order" pour les plus grands services rendu à la cause des alliés durant les nombreuses opérations auquelles il participa.
Après avoir été promu Squadron Leader à la RAF, il sera promu "Chevalier dans l'ordre avec Palmes".
Après la guerre, il revient en Belgique ayant à son actif la destruction en combat aérien de : un Messerschmitt 109, un Messerschmitt 110, un hydravion Dornier et un trimoteur Junkers Ju-52.
La Force Aérienne en pleine réorganisation, lui confie la direction du Contrôle des Opérations. 
Le 1er Octobre 1949, il prend le commandement de la 10ème Escadrille de Chasse de Nuit tout récemment créée à Beauvechain, sur Mosquito NF-30.
En 1953, il est promu Lieutenant Colonel et, le 15 Février 1954, il devient le huitième Commandnant de la base.

- Le Capt Aviateur de Norman et d'Audenhove est né à Gand le 26 Janvier 1925.

Peu après l'invaion allemande, il parvint à s'évader de Belgique et entra en service à la section belge de la RAF, en 1942.
Comme mitrailleur à bord d'un bombardier il prend part à cinquante-deux missions de guerre. En 1944, il est promu Lieutenant à la RAF.
De retour en Belgique, il est rapidement breveté navigateur et, après un stage aux Etats-Unis, radar-operator-navigator.
Il est muté ensuite dans une escadrille de chasse de nuit."
En 1954, ayant d'ores et déjà réussi les examens à l'Ecole de Guerre, il est en phase de passer dans le cadre des Officiers Supérieurs.

 

Les funérailles eurent lieu à la base de Beauvechain le mercredi 1er Décembre 1954.

 

 

- 1 Décembre 1954 : En hommage à son Chef de Corps disparu le 25 novembre la base de Beauvechain devient :  "Base Charles Roman".

 

1955

- 20 Janvier 1955 : Le Sgt Theo Blomme du 350 Sqn est victime de sa fougue. Lors d'un passage à basse altitude dans son village natal à Biervliet (NL), son Meteor F8 (EG76 MN-B) heurte une digue et s'écrase.

 

- 02 Février 1955 : Le Maj Robert Remacle passe aux commandes du 350 Sqn.

- 18 Février 1955 :  Le Capt Yves Bodart devient le Commandant a.i (ad interim) de la 4ème Escadrille.

 

- 18 Février 1955 : Visite du Secrétaire d'Etat de l'Air, Lord De L'Isle and Dudley V.C.

Lord De L'Isle and Dudley V.C. 
est le Secrétaire d'Etat de l'Air du gouvernement du Royaume-Uni. Il est chargé de l'administration de l'Air Ministry. (*)
Il est accompagné de l'attaché militaire de Grande-Bretagne à Bruxelles, le Group Captain Peter Townsend CVO DSO DFC and Bar.

Une partie de sa visite le mène à la 4ème Escadrille, où il passe en revue pilotes et matériel, accompagné du Capt Yves Bodart.


 


(*) Le Ministère de l'Air sera incorporé au Ministère de la défence le 1er Avril 1964, et la position de Secrétaire de l'Air abolie. 

 

 

- 5 Avril 1955 : Remise de l'étendard du 1er Régiment d'Aéronautique au 1Wing de Chasse.

SM le Roi à désigné le 1Wing de Chasse pour perpétuer les traditions du 1er Régiment d'Aéronautique, et lui a attribué l'étendard de cet ancien régiment.
Le Lieutenant Général Aviateur Lucien Leboutte, Chef d'Etat-major de la Force Aérienne remet au Lieutenant-Colonel Remy, qui a succédé au Lieutenant-Colonel Roman le glorieux emblème.

La cérémonie est empreinte d'un caractère prestigieux. Après avoir remis l'étendard du 1er Régiment d'Aéronautique au Colonel Aviateur Remy, le Général Aviateur Leboutte rappele les faits d'armes glorieux de l'ancien régiment, vaillant entre tous au cours de la campagne de 1940 et de ses ancêtres, les escadrilles d'observation qui se couvrirent de gloire au cours de la guerre 1914-1918.
Le défilé des troupes précéde ensuite celui des avions au sol du 1er Wing de Chasse, et de l'exécution d'un programme en vol de haute qualité. C'est d'abord le décollage de 45 Meteor du 1er Wing et leur passage en dart, suivi du Capitaine Yves Bodart, CO de la 4ème Escadrille et as de l'acrobatie, qui exécute pendant plus d'une demi-heure, avec une maitrise incomparable et dans un style impeccable, la gamme complète des évolutions aériennes.
Pour couronner cette impressionnante démonstration, la patrouille acrobatique de la base de Florennes, volant sur Thunderjets F-84E, exécute des évolutions en formation serrée, qui par leur précision et leur audace, soulèvent l'admiration des spectateurs.
Cette cérémonie impressionnante est cloturée par quelques passages en formations de 44 Meteor du 1er Wing de Chasse.



Les Meteors VIII de la 349ème Escadrille défilent sous le commandement du CO Marcel De Smet et de son Meteor, le GE-J (EG-242)



Les Meteors NF11 de la 11ème Escadrille taxient à leur tour, tandis que les Thunderjets du 2Wing de Florennes survolent le défilé.

Sur les douze Meteors NF11 réceptionnés jusque-là, huit sont encore opérationnels ; quatre avions ayant été détruits. (EN3 - EN4 - EN7 - EN9)

 

La démonstration du Capitaine Yves Bodart ainsi que le passage cloturant la cérémonie.

 

- 10 Mai 1955 : Le Capt Yves Bodart devient le Commandant effectif de la 4ème Escadrille.


 

- 21 Août 1955 : Le Maj Leopold Mouzon, (Major Aviateur de Réserve DFC)  CO de l'Escadrille Auxiliaire, entre en collision avec son ailier au cours d'évolutions en formation serrée et s'écrase.

- 26 Août 1955 : L'équipage du premier Meteor NF.11 de la Chasse de Nuit, (EN1) perd contact avec son leader lors d'un vol de navigation à basse altitude et se crashe non loin de Acht (Eindhoven - NL)

L'équipage était composé du 1Sgt Georges Thirion et du SLt Georges Thiry.

 

 Août 1955: La plupart des Mosquitos sont définitivement interdits de vol alors qu'il ne reste désormais que 7 Meteor NF.11 à l'effectif de la 11ème Escadrille forte d'une dizaine d'équipages.

 

- Septembre - Décembre 1955 : La 11ème Escadrille de Chasse de Nuit héberge quelques Meteor F8.

Arrivent à cette époque des USA, un certains nombre de jeunes pilotes tout récemment brevetés dans les écoles de l'USAF (*) à convertir sur Meteor 8.
Ces pilotes auraient normalement dû rejoindre les escadrilles de chasseurs-bombardiers F-84F de Kleine-Brogel, Florennes, ou Bierset, mais les retards dans la livraison des avions, lié au manque de disponibilité va conduire à leurs réorientation vers les escadrilles de chasse.
La Chasse de Nuit étant en cours de réorganisation, il est décidé d'utiliser les installations de la 11ème afin de convertir ces jeunes gens.
Quelques Meteor 8 et Meteor 7 font mutation et recoivent l'immatriculation KT.
Ce flight de conversion n'aura qu'une courte vie, de Septembre 1955 à Décembre 1955.

(*) Au début des années cinquante, les accords de l'OTAN et la guerre de Corée entrainent le besoin de former des milliers de pilotes dans le monde entier.
La Belgique entraine  alors ses jeunes pilotes au sein même de son territoire, mais plus tard également à Kamina, au Congo Belge. Ceci n'est néanmoins pas suffisant que pour répondre aux exigences en terme de bases, d'escadrilles et de pilotes.
Les Etats-Unis nous proposent alors de former des centaines de candidats-pilotes au sein des centres d'entrainement de l'US Air Force, dans le cadre du Programme d'Aide pour la Défense Mutuelle (MDAP - Mutual Defence Assistance Program)
De 1951 à 1955, notre pays envoie aux USA 731 candidats ; 382 d'entre-eux recevront leurs "Silver Wings" au sein des classes 52-A à 55-Z. 

.

- 15 Septembre 1955 : Le Sgt Van Der Velden Alfred (USAF - Classe 55K) décroche son Meteor F.8 lors d'un atterrissage par mauvais temps.
La queue du Meteor heurte violemment le sol, une centaine de mètre avant le seuil de piste et se sépare du reste de l'avion.
Le Sgt Van Der Velden s'en sort indemne.

  


 
 

La suite : 1° Wing : 1956 - 1959