JoomFish language selector

English (UK)Français (FR)
 

 

  • 19 Septembre 1979 : Mutation de Saffraanberg vers le 1Wing.    
  • Formalités d'entrée
  • L'Engine Shop
  • L'apprentissage

 

 

Mercredi 19 septembre 1979,  Dauchot Maurice, Lamock Guy, et moi même, (classe A2C-78-12F)  faisons mutation depuis l'Ecole Technique de la Force Aérienne (Saffraanberg) vers le 1° Wing de Chasse Tout Temps de Beauvechain.

Nous sommes accompagnés par trois membres de la classe A2-76-1F. (Sgt Baude Daniel, Sgt Bormann Helmut, et Sgt Watrelot Jean).

Nous sommes tout les six destinés à devenir techniciens spécialistes Moteur et recevoir un cours de conversion sur F-16,  plus précisément sur moteur Pratt & Whitney F100-PW-200.

Les formalités administratives d'sage, vont nous prendre la fin de la semaine. Nous passons entre-autres au service Equipement, qui nous fournit nos nouveaux insignes...

Audeo Aciem badge02            Audeo Aciem Ecusson02

 

La semaine suivante, nous recevons nos affectations au sein de la base. Helmut Bormann, Maurice Dauchot et Guy Lamock vont à l'intervention ; Daniel Baude, Jean Watrelot et moi même, sommes envoyés à l'atelier moteur : l'Engine Shop.

Etant donné qu'aucun d'entre nous n'est qualifié sur un type d'avion en particulier, nous allons donc passer quelque temps à assister les mécaniciens confirmés, et à apprendre petit à petit les bonnes manières en ce qui concerne l'utilisation de l'outillage, la discipline et la propreté dans le travail. Nous allons en quelques sortes passer notre période d'apprentissage de notre futur métier.

L'Engine Shop est à cette époque dirigé par le Lt Durochez, un Officier Technicien hors pair, passionné par le tout nouveau moteur F100, et qui donne son savoir sans compter.

Son second, est un Adjudant-Chef au caractère bien trempé, l'ADC Frans de Boes. Ce dernier est très autoritaire, il ne nous laisse absolument rien passer ; on se doit de respecter les horaires de travail et les temps de pose, et de s'occuper en toutes circonstances, car il ne supporte pas facilement de voir quelqu'un ne rien faire... (*)

(*)  L'Engine Shop étant le fournisseur exclusif de moteurs J-79 sur la base,  l'ADC de Boes est évidement constamment sollicités par les différentes escadrilles qui  éprouvent le besoin d'un nouveau moteur.    F.O.D. (Foreign Object Damage , ou Ingestion d'un corps étranger), Bird Strike (Ingestion d'oiseau) ; voici deux exemples qui nécessitent assurément un changement moteur, car dans ces deux cas, ce dernier doit être démonté complètement . Il est donc question que l'atelier moteur arrive à suivre la cadence, et puisse même avoir des moteurs opérationnels d'avance. Les moteurs qui rentrent à l'atelier pour intervention son nombreux, il est donc question de ne pas traîner...

 

L'Engine Shop est situé dans un bâtiment tout en longueur qui se trouve vis à vis de la Maintenance Périodique, dans le sud de la base, non loin du corps de garde principal : le poste 1. L'atelier est divisé sur sa longueur en plusieurs sections, appelées "docks" contenant chacune un moteur.  L'entièreté des docks est consacrée à la révision, ou à la réparation des moteur du Starfighter, le General Electric J-79, excepté le premier dock qui est réservé au tout nouveau moteur Pratt & Whitney(*).  Par "dock", on trouve une équipe de techniciens, qui est en charge du moteur depuis sa réception jusqu'à la livraison vers le banc d'essai, où le moteur sera testé avant d'être réinstallé dans une cellule. Je me retrouve personnellement dans un dock contrôlé par l'Adj Dejaeger Georges et par l'Adj Bonlaron Gaby.

(*) Le 1°Wing ne comporte à ce moment que quelques F-16. Trois biplaces (FB01 ~ FB03),  ainsi que six monoplace (FA01 ~ FA06) ont été livrés par la SABCA, le dernier (FA06) vient tout juste d'être pris en charge par la Faé, le 21 septembre. Le premier dock F100 est à ce moment occupé à se mettre en place.

 

C'est durant cette période que je vais parfaire ma technique du freinage. Je vais passer des journées entières à freiner des boulons entre-eux à l'aide d'une pince et de fil à freiner inoxydable. Beaucoup de freinages n'arriverons jamais à leur terme, car ils seront coupés bien avant la fin par l'Adj Bonlaron, qui est intraitable sur la qualité du travail fourni.  Un fil-frein un peu lâche... et clip !  On recommence... A la longue, je m'applique et j'en rate de moins en moins. Lorsque Gaby s'apperçoit qu'un freinage est fait à l'envers, il me dit simplement : "Je te laisse continuer ? " ... et clip !  Je coupe moi même et je recommence...

Quelques semaines passent ainsi relativement rapidement, jusqu'au jour où nous apprenons que nous sommes conviés à suivre notre cours de conversion F-100. Ce dernier est programmé pour débuter dès le mois suivant, c'est-à-dire dans le courant du mois d'octobre 1979.

 

 

La suite : MTU F-16 - F100 - Présentations.  

 

 
 
 
 
 

Copyright © 2012 sergebonfond.be